iStock-693067180.jpg

Les bénéfices de l'APA

La sédentarité et le vieillissement accéléré de la population sont devenus des enjeux de santé publique. 

Les pouvoirs publics se mobilisent depuis quelques années déjà pour promouvoir une démarche préventive de la santé et développer l’Activité Physique Adaptée (APA) au travers de plusieurs dispositifs.

Des dispositifs-clés en faveur du sport santé

1 - Sport sur ordonnance 

Depuis la loi de modernisation de la santé du 26 janvier 2016 et la loi sur le sport du 2 mars 2022, l’ensemble des médecins peuvent prescrire des séances d’APA à leurs patients ayant des ALD mais aussi des maladies chroniques (hypertension artérielle, obésité, diabète …).

 

2 - Création de maisons sport santé

La stratégie nationale sport santé 2019-2024, élaborée conjointement par le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère des Sports, incite au développement d’acteurs de l’activité physique et sportive avec pour objectif de toucher plus de 3 millions de nouveaux pratiquants. 500 maisons sport santé devraient être créées d’ici fin 2022. 

 

3 -  Mise en place de réseaux de prévention dans chaque région

L’ensemble des régions se sont également dotées de réseaux de prévention permettant d’encadrer le sport santé et de labelliser les structures d’activité physique et sportive. En Ile-de-France, c’est le réseau Prescri’forme, qui certifie les clubs et met à disposition des particuliers et des médecins les informations utiles pour prescrire le sport sur ordonnance et localiser les structures proposant de l’APA ou du sport santé. 

https://www.prescriforme.fr/index.php

4 -  Plan anti-chute

Le ministère chargé de l’Autonomie a élaboré un plan anti-chute transmis en février 2022 aux Agences Régionale de Santé et aux départements afin de réduire les hospitalisations de personnes âgées liées à des chutes. La pratique d’une activité physique adaptée est considérée comme un des leviers de ce plan.

La prévention primaire, secondaire et tertiaire

Dans le cadre de la prévention primaire, les médecins peuvent recommander à leurs patients la pratique d’une activité physique adaptée pour favoriser le bien-vieillir et surtout limiter la survenue de certaines pathologies (diabète, cancer, maladies cardio-vasculaires).

A ce stade, on ne parle pas de sport sur ordonnance.

 

Lorsque le patient souffre d’une Affection Longue Durée ou plus largement d’une maladie chronique, le médecin peut lui prescrire de l’APA dans le cadre d’une prévention secondaire ou tertiaire. Objectif : atténuer les douleurs d’un traitement et d’amplifier ses bénéfices mais aussi de réduire les risques de récidive.

Réservez votre séance découverte gratuite !

gym.jpg

Bénéfices du sport santé 

Prévention des

maladies chroniques

  • Baisse de 60% des maladies cardio-vasculaires
     

  • L’activité physique régulière, en améliorant le contrôle de la glycémie, peut prévenir ou retarder la survenue d’un diabète de type 2.

Prévention

des récidives

Baisse de 24% des récidives

du cancer du sein et du côlon

Entretien de

la mémoire

L’exercice physique augmente la taille de l’hippocampe, une région du cerveau impliquée dans la mémoire.

Prolongation de

l'espérance

de vie en bonne santé

Une activité physique régulière a une incidence favorable sur plusieurs composants essentiels du sang : le cholestérol, le glucose.

gym-douce.jpg

Séances d'APA

en petits groupes

iStock-1175009801.jpg

Méthode Mina